Nos coordonnées
Club Astronomique de la Région Lilloise
Vous êtes ici : > Brèves Internationales






Le Soleil : le mystére de la disparition des taches solaires expliqué ?

vendredi 11 mars 2011


Quelques autres brèves
de cette rubrique :

MERCREDI 13 AOÛT
Tempête sur Uranus !
DIMANCHE 10 AOÛT
Pluton et Charon vus pas la sonde New Horizon
MARDI 29 JUILLET
L'ATV5 prêt à partir pour l'ISS
DIMANCHE 27 JUILLET
E-ELT : la construction démarre !
DIMANCHE 27 JUILLET
Les caractéristiques de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko
MERCREDI 20 MARS
Une magnifique spirale embellie par une supernova sur le déclin.
MARDI 12 MARS
Premiers résultats cosmologiques de la mission Planck de l'ESA
LUNDI 11 MARS
Avec Galileo, l'Europe détermine sa position en toute autonomie
VENDREDI 12 OCTOBRE
L'intriguante découverte de Curiosity sur Mars.
MERCREDI 14 DÉCEMBRE
Les collaborations ATLAS et CMS présentent l'avancement de leur recherche du Higgs



Le Soleil : le mystére de la disparition des taches solaires expliqué ?

-  Sommes nous condamnés à avoir de moins en moins de taches solaires (sunspots en anglais) à la surface de notre étoile ? ?

En 2008 et 2009, les taches avaient presque complètement disparues, l'activité solaire était tombée à un plus bas depuis un siècle, le champ magnétique solaire avait aussi diminué, permettant aux rayons cosmiques de pénétrer plus facilement dans le système solaire. Tout ceci alimentant la question qui nous taraude tous : mais que sont les taches solaires devenues ? ? ?

Il semble que maintenant on ait un élément de réponse, cela vient d'être publié dans la revue Nature datée du 3 Mars 2011 sous le titre suivant : "Plasma currents deep inside the sun interfered with the formation of sunspots and prolonged solar minimum," par l'auteur principal Mr Dibyendu Nandi de l'Indian Institute of Science Education and Research de Calcutta.

-  Ses conclusions sont basées sur l'élaboration d'un nouveau modèle informatique de l'intérieur du Soleil.

Les astrophysiciens solaires reconnaissent depuis de nombreuses années l'importance d'un « tapis roulant » transportant les courants de plasma le long de la surface du Soleil, qui plongent vers l'intérieur dans les régions polaires et réapparaissent dans les régions équatoriales. Ce sont ces courants qui jouent un rôle déterminant dans le cycle de 11 ans du Soleil, la vitesse de ce tapis roulant étant de l'ordre de 65km/h. Quand les taches commencent à disparaître, les courants de surface les font plonger à l'intérieur de l'étoile, jusqu'à 300.000km sous la surface ; la dynamo solaire amplifiant cette diminution du champ magnétique, en « rechargeant » celles-ci. Ensuite les taches vont devenir plus « flottantes » et vont réapparaître à la surface comme un bouchon de liège sur l'eau. Un nouveau cycle recommence.







Imprimer





LOGO SPIP | Nos coordonnées | Sommaire | Résumé long | Plan du site | Statistiques | Rédaction |