Nos coordonnées
Club Astronomique de la Région Lilloise
Vous êtes ici : > Techniques






ABC Astro : La pupille de sortie de l'oculaire.

Popularité : 25 %


Publié le : vendredi 7 mai 2004, par  Georges COMPTAER





Dans la même rubrique :

ABC Astro : "C'est quoi un oculaire parafocal ?"
ABC Astro : "Le rapport F/D, ça sert à quoi de le connaître ?"
ABC Astro : La lentille de Barlow, sa focale, son coefficient multiplicateur ...
ABC Astro : Le traitement antireflet.
ABC Astro : Observer le Soleil avec la méthode par projection.
ABC Astro : Observer le Soleil avec un filtre pleine ouverture.
ABC Astro : Observer le Soleil avec un hélioscope de Herschel.
ABC Astro : « Il grossit combien mon télescope ? »
ABC Astro : « Pourquoi connaître le champ de mon oculaire ? »
Deux lampes frontales utilisables en astronomie. Maj 03/05.
EOS 20DA : Le premier réflex numérique pour l'astrophoto ! !
Fait Maison : Réalisez une lampe astro avec une led.
Fait Maison : Système anti-buée pour oculaire.
Fait Maison : Un filtre solaire pleine ouverture.
Fait Maison : Un ioniseur anti-poussière.
Fait Maison : Un pare-buée pour Telrad.
Fait Maison : Un pointeur solaire.
La cafetière solaire
La lunette H alpha du CARL
La mesure de la vitesse de la lumière
La radioastronomie au CARL : notre première réalisation et un projet en devenir.
Le moteur pas à pas et son circuit de commande
Le spectro du CARL
Mesure de la luminosité et de la température
Test Express : outil de collimation Concenter-Okular II
Un pointeur TELRAD clignotant
Infos utiles
Logithèque



Pupille de sortie : « Orifice central de l'iris, par où passent les rayons lumineux » d'après le Petit Robert. C'est aussi le diamètre des rayons lumineux qui sortent de l'oculaire, grâce à elle on peut facilement choisir ses oculaires…

Pour faire simple, la pupille de sortie (dite quelques fois cercle oculaire) correspond au diamètre de l'image sortant de l'oculaire (voir l'image ci-contre). Pour l'obtenir un petit calcul est nécessaire, nous avons deux formules :
-  Focale de l'oculaire divisée par le rapport F/D*.
-  Grossissement divisé par le diamètre de l'instrument.
La connaître permet de savoir quel oculaire est utilisable avec son instrument et est utile pour le choix d'une paire de jumelles. Quand la pupille de sortie est égale à celle de son œil, alors toute la lumière récoltée par l'instrument est utilisée, si la pupille est plus grande ou plus petite, une partie est perdue. On s'aperçoit que suivant les objets observés ou le grossissement désiré, cette pupille varie en diamètre.

Voici quelques indications qui permettent en se basant sur la pupille de sortie, de choisir facilement la focale de l'oculaire à utiliser.
La formule est simple et toujours la même, on multiplie le diamètre de la pupille que l'on veut utiliser par le rapport F/D de l'instrument.

-La plus longue focale d'oculaire et la plus lumineuse**, pour avoir la pupille la plus grande et le plus grand champ . Dépend de celle de son œil, par exemple à 40 ans la pupille est d'environ 6mm. Pour un instrument à F/D5 : 6 (dia. de la pupille) X 5 (F/D du télescope) = 30mm, donc un oculaire de 30mm de focale.

-La focale la plus longue en pratique, celle que l'on utilise couramment pour les objets les moins lumineux. Pupille entre 3 à 4 mm, par exemple 3 X 5 = 15mm.

-La focale donnant le grossissement optimum, permettant d'avoir l'image la plus détaillée. Une pupille entre 1,1 à 1,7 mm, cela dépend de l'instrument, de sa collimation et des conditions lors de l'observation. Par ex. : 1,5 X 5 = 7,5mm

-La focale la plus courte en pratique, celle qui donne le plus gros grossissement utilisable avec une dégradation limitée. La pupille se situe entre 0,70 à 0,75mm. Par ex. 0,75 X 5 = 3,75mm.

-La focale la plus courte utilisable, une focale aussi courte dégrade l'image, mais reste utile sur la Lune et pour les étoiles double. Une pupille entre 0,4 à 0,5mm, par ex. 0,5 X 5 = 2,5mm.

Lexique :

*Le rapport F/D (Focale divisée par le Diamètre), c'est l'ouverture du télescope. Ce rapport permet de connaître la rapidité du télescope en photographie. En visuel, pour connaître l'orientation du télescope. Si c'est un petit chiffre F/D5 à F/D6 pour le grand champ (donc ciel profond), si c'est un grand chiffre (F/D 8 à F/D 12…) pour le planétaire. Ce n'est qu'une indication, même avec un F/D court on fait du planétaire et vice versa.

**La focale d'un oculaire est en millimètre, plus la focale est courte plus l'oculaire grossit.



Imprimer cet article




Auteur :



Georges COMPTAER

0
 



0  




LOGO SPIP | Nos coordonnées | Sommaire | Résumé long | Plan du site | Statistiques | Rédaction |