Nos coordonnées
Club Astronomique de la Région Lilloise
Vous êtes ici : > Dossiers > Le transit de Vénus 2004






L'observation du Soleil (Règles de sécurités)

Popularité : 20 %


ATTENTION DANGER


L'observation sans précaution du soleil est susceptible d'entraîner des lésions ophtalmologiques graves, y compris en cas d'exposition courte.

Publié le : vendredi 27 février 2004, par  Jean DAVID





Dans la même rubrique :

L'exploration spatiale de Vénus
Le transit de Vénus - 8 juin 2004
LE TRANSIT EN DIRECT !
Vénus et la petite histoire de la parallaxe

Rubriques voisines :

L'Année Mondiale de l'Astronomie 2009
Le transit de Vénus 2012
Petite chronique zodiacale de Bernadette



L'ESSENTIEL :
-  Il est extrêmement dangereux de regarder sans lunettes spéciales une éclipse ou un transit pendant toute sa durée.
-  Le risque de brûlure de la rétine est réel, il est particulièrement important chez les enfants. les conséquences peuvent aller jusqu'à la cécité totale.
-  La brûlure étant indolore, le danger en est d'autant plus grand.
-  Quelques secondes d'observation suffisent.
-  Le danger est le même sur toute la France.
-  Il n'y a qu'un seul moyen de protection : les lunettes spéciales de protection certifiées. Les lunettes de soleil ou tout autre moyen sont à proscrire absolument.
-  Les lunettes spéciales sont complètement opaques. Seules celles qui sont marquées CE sont conformes. Elles sont vendues dans différents circuits de distribution : pharmacies, supermarchés, kiosques, etc.

SANS LUNETTES SPÉCIALES CERTIFIÉES "CE", VOUS NE DEVEZ PAS REGARDER LE SOLEIL.

ECLIPSE, TRANSIT :
-  Ce qu'il faut savoir absolument

La brûlure de la rétine est indolore
L'observation directe du soleil brûle la rétine sans symptôme immédiat et sans qu'on ne perçoive aucune douleur. Les symptômes n'apparaissent que quelques heures voire un ou deux jours plus tard. Les lésions sont souvent irréversibles.

Quelques secondes d'observation suffisent
Il suffit d'une exposition de très courte durée pour que des lésions surviennent. Il faut par conséquent éviter absolument de regarder, sans lunettes spéciales, l'éclipse par petits " coups d'œil ", ils sont tout aussi dangereux pour la vue. De plus, les risques de chaque " coup d'œil " s'ajoutent.

Il n'y a qu'un seul moyen de protection
Les lunettes spéciales de protection sont le seul moyen efficace et fiable pour vous protéger les yeux. Vous les reconnaîtrez grâce au marquage CE accompagné des références de l'organisme ayant certifié la conformité des lunettes.

Les risques sont les mêmes dans toute la France
Où que vous soyez, le danger est le même. Que l'on soit dans la zone où l'éclipse est totale ou dans le reste de la France où elle est partielle ne change rien au danger. Il faut mettre les lunettes spéciales partout en cas d'observation.

Les enfants sont encore plus vulnérables
Les enfants sont curieux et souvent inconscients des dangers. Ne les laissez pas sortir et regarder seul le ciel. Equipez-les de lunettes spécifiques sans oublier de les adaptées à leur taille.

SYSTEME "D", A PROSCRIRE IMPERATIVEMENT

Les lunettes de soleil, lunettes de glacier, même plusieurs paires superposées.

Une lame de verre noircie à la bougie

Les films, même superposés en plusieurs épaisseurs
Photos, radios, diapos, tous ces films, même s'ils ont l'air bien noirs, ne sont absolument pas protecteurs. S'en servir pour regarder l'éclipse est très dangereux.

Le papier d'aluminium

Et bien entendu, tout autre moyen bricolé.

L'utilisation de jumelles, télescopes ou appareils photo amplifie les dangers (effet loupe).
Ces instruments doivent êtres équipés de filtres pour l'observation des éclipses.

Ils sont à proscrire impérativement même utilisés avec les lunettes spéciales certifiées CE.

UN MOYEN DE PROTECTION FIABLE
les lunettes d'observation directe certifiées CE

Il n'est pas question d'observer l'éclipse à l'œil nu, utiliser des moyens de protection spéciaux est impératif.

Pour être réellement efficaces ces moyens doivent assurer une filtration effective des rayonnements solaires sur tout le spectre de ce rayonnement, y compris les ultraviolets et infrarouges.

Des lunettes d'observation directe du soleil ont été fabriquées pour l'observation des éclipses. Elles portent le label " CE ".

La partie filtrante est constituée soit de films plastiques transparents comportant une fine couche d'aluminium, soit de films en polymère noirs teintés dans la masse. Ces films sont fixés sur des montures en carton qui doivent êtres suffisamment larges pour assurer une bonne protection des yeux.

Des dispositifs fiables utilisant des verres de soudeur d'échelon compris entre 12 et 16 montés sur un support spécifique sont également disponibles et utilisables.

Lunettes d'observation directe certifiées CE, mode d'emploi
Pour assurer une bonne protection, les lunettes spéciales ne doivent être retirées de leur emballage qu'au moment de l'utilisation, afin d'éviter les rayures, piquages ou les trous, en raison de la fragilité des films plastiques.

Si vous voulez observer l'éclipse, les lunettes devront être portées partout en France pendant toute la durée du phénomène.

Comment reconnaître les lunettes spéciales ?
Elles sont complètement opaques.

La marque CE de conformité est obligatoire et doit figurer sur les lunettes de même que les références du fabricant ou de l'importateur identifié comme tel et de l'organisme certificateur.

Les lunettes doivent être accompagnées d'une notice d'utilisation en français, qui peut figurer sur la monture.

Attention aux lunettes de contrefaçon de mauvaise qualité qui pourraient être en circulation à ce moment-là.

VRAI / FAUX
ou
COMMENT FAIRE TAIRE LES IDEES RECUES

Quelques secondes d'observation à l'œil nu ou mal protégé suffisent pour provoquer des lésions irréversibles (VRAI)

L'éclipse est un artifice qui donne l'illusion de pouvoir regarder le soleil car elle constitue un masque. Mais les rayons émis par le soleil sont dangereux et brûlent la rétine. L'observation par à-coups comprend également de nombreux risques car la focalisation des rayons lumineux est immédiate et très intense.

Les enfants non surveillés sont en danger (VRAI)

Les enfants constituent la cible la plus sensible. Ils sont plus fragiles du fait d'une pigmentation incomplète de l'iris et d'un cristallin transparent. Ignorants du danger, ils seront en vacances, à l'extérieur et exposés à l'éclipse. Il est donc impératif de les surveiller et de veiller à ce qu'ils utilisent les lunettes de protection correctement. Attention, les lunettes n'existent qu'en une seule taille. Il faut donc prévoir de les ajuster à leur tête en passant un ruban ou un élastique ou en adaptant la taille des branches. La lumière ne doit pas passer par les côtés.

L'éclipse partielle (ou un transit) est aussi dangereuse que l'éclipse totale (VRAI)

C'est pourquoi les lunettes doivent absolument être portées partout en France pendant toute la durée du phénomène.

On peut se fabriquer soi-même des lunettes de protection (FAUX)

Les verres fumés et noircis à la bougie, les films radiologiques ou photographiques et le papier d'aluminium sont des moyens artisanaux très dangereux. Ils donnent l'illusion du noir mais ne protégent pas suffisamment des rayons solaires. La brûlure peut être grave. Ces moyens sont à proscrire absolument pour observer l'éclipse.

Sans une protection adaptée, il ne faut pas observer, ni même regarder l'éclipse ou le transit.

Les lunettes spéciales sont trop opaques et empêchent de profiter pleinement du spectacle (FAUX)

Au contraire, les lunettes offrent une perception idéale et confortable du phénomène, sans éblouissement ni image gênante.

Plusieurs paires de lunettes de soleil superposées ou des lunettes de glacier offrent la même protection que les lunettes spéciales (FAUX)

Les moyens artisanaux sont dangereux car les lunettes conçues pour l'observation de l'éclipse sont faites d'un film spécial. Elles doivent porter la mention CE.

Les risques sont plus importants sur la bande de totalité de l'éclipse (FAUX)

Les risques sont les mêmes partout en France pendant la phase partielle de l'éclipse, c'est à dire tant que le disque solaire n'est pas totalement recouvert par la lune. La phase totale de l'éclipse est la moins dangereuse car le soleil sera entièrement occulté. Mais attention, elle ne dure que deux minutes maximum, selon le point d'observation de l'éclipse.

DONC POUR UN TRANSIT, LE RISQUE EST MAXIMUN

Les lunettes spéciales sont chères (FAUX)

On en trouve à des prix variants en moyenne de 1 à 2 Euros.

L'UTILISATION DE FILTRES POUR L'OBSERVATION DES ECLIPSES

LES FILTRES SOLAIRES

Il existe de nombreux types de filtres solaires, utilisés par les astronomes professionnels et amateurs pour l'observation du Soleil. Ces filtres ont deux objectifs, réduire l'intensité lumineuse et filtrer les rayonnements ultraviolets et infrarouges. Ces filtres possèdent une fine couche d'aluminium, de chrome ou d'argent sur leur surface. C'est cette couche métallique qui filtre le rayonnement infrarouge. Ces filtres, pour être efficaces, doivent être montés devant les systèmes optiques (devant la lunette où le télescope), cela explique à la fois leur grand diamètre et leur prix souvent élevé. On trouve parfois, vendus avec des lunettes astronomiques du commerce, des filtres solaires qui se placent sur l'oculaire ; ces filtres sont dangereux, en effet, la lumière solaire traverse alors tout le système optique, ce qui concentre le rayonnement ultraviolet et peut briser le filtre par échauffement. On peut utiliser un filtre solaire vissé sur l'oculaire, uniquement s'il est associé avec un hélioscope d'Herschel.
Si vous possédez un instrument d'observation consultez votre revendeur qui pourra vous conseiller pour l'achat d'un filtre solaire adapté à votre instrument.

Si vous ne voulez pas investir trop d'argent dans l'achat d'un filtre solaire, vous pouvez confectionner un filtre en Mylar.
Le Mylar se présente sous la forme d'une mince feuille métallique aluminisée. Son pouvoir filtrant est très performant, il filtre parfaitement les rayonnements infrarouge et UV et diminue l'intensité lumineuse d'un facteur 1 000 000. Son seul défaut est sa fragilité, due à sa faible épaisseur. Il faut également se méfier d'un éventuel défaut de surface. Utilisez toujours des feuilles parfaitement planes (n'ayant subi aucun pli). Ces feuilles sont faciles à découper et peuvent donc être utilisées pour la création du filtre de votre choix. Vous pouvez en équiper une paire de lunettes. Ainsi, La revue Ciel et Espace en association avec l'ASNAV (Association Nationale pour l'Amélioration de la Vue) a distribué une paire de lunette munie de filtre en Mylar dans son numéro d'octobre 1996, pour l'observation de l'éclipse du 12 octobre 1996. De telles lunettes permettent d'observer les éclipses à " l'oeil nu ", mais, elles ne doivent pas être utilisées pour regarder à travers un instrument. De plus elles ne doivent pas être utilisées après leur date limite d'utilisation.

Le filtre, quel qu'il soit, doit toujours être placé devant l'instrument et non entre l'instrument et l'observateur.



Imprimer cet article




Auteur :


Jean DAVID

0
 



0  




LOGO SPIP | Nos coordonnées | Sommaire | Résumé long | Plan du site | Statistiques | Rédaction |