Nos coordonnées
Club Astronomique de la Région Lilloise
Vous êtes ici : > Le club > Les sorties et rencontres du CARL






Mars à l'Observatoire de Lille.

Popularité : 8 %


Publié le : lundi 10 mai 2004, par  Pascal FOUQUET





Dans la même rubrique :

Compte Rendu d'Observation Astronomique du 29 janvier 2011
Compte rendu d'observation du 18 décembre 2003 à la lunette de l'observatoire de Lille
ESPAÑA 03 OCTOBRE 2005 : El eclipse
L'éclipse solaire vue de la .....Libye : Alain-Jo Motte
L'ISS devant le Soleil
La visite du Musée des Arts et Métiers, à Paris.
Le champ du Feu dans les Vosges.
Le Marathon Messier
Les sorties du CARL :
Observation du passage de l'ISS devant le Soleil du 29 mai 2010.
Sortie club : Nuit Astro de Grévillers
Visite de l'exposition Arago à Paris ...

Rubriques voisines :

La vie privée du CARL
Nos activités
Nos outils



Observation dans la nuit du 12 au 13 juillet 2003, à l'Observatoire de Lille sous la responsabilité de André AMOSSÉ

Conditions d'observation : temps anticyclonique, ciel clair et lumineux ( présence de la Lune), vent faible, température 22°C environ sous la coupole, turbulences importantes.

Dans le cadre du partenariat entre l'Université de Lille I et le Forum des Sciences de Villeneuve d'Ascq, la lunette de l'Observatoire de Lille est mise à disposition des différents clubs et associations d'astronomie pour pouvoir réaliser des observations ou mieux des travaux. Le CARL ne pouvait que saisir l'opportunité offerte de se rendre à l'Observatoire de Lille pour observer et photographier Mars. Mais aussi, M13, M57 dans la Lyre, M27 dans le Renard et les plus courageux et matinaux, Saturne.

Le 12 juillet 2003, à notre arrivée (vers 22h30), nous sommes accueillis par André Amossé, qui nous présente l'histoire de la lunette et ses principales caractéristiques techniques. Elle a été installée à Hem en 1908 par Robert Jonckheere. Celui ci a effectué un travail important sur l'étude des étoiles doubles. Elle a été ensuite transférée à Lille en 1933. C'est une des plus grandes lunettes de France en état de fonctionnement. La ville de Lille est aujourd'hui, propriétaire des murs.

Caractéristiques techniques principales de la Lunette : Focale : 6 mètres. Diamètre utile de 325mm. Ouverture de 1/18,5 . Monture équatoriale motorisée 2 axes. Chercheur de 108mm. Champ au foyer pour un 24x36 de 13'50''x20'40'' et pour la CCD de l'observatoire 2'40''x3'50''.

Pendant que l'ensemble des matériels et instruments se met en température, nous prenons quelques photos souvenirs et André nous initie au fonctionnement de la lunette, dans une excellente ambiance et une certaine fébrilité. Le maniement de la lunette sans la présence d'André est laborieuse, lui la pilote avec une grande facilité.

La coupole semble montrer des signes de faiblesse dans la commande moteur, il nous faut alors se résigner à la manœuvre manuelle. Quelques barres de Mars (les barres chocolatées), des boissons énergétiques seraient les bienvenues. Il faut bien cela pour déplacer une coupole de cette taille, environ 10 mètres de diamètre. Plus tard, nous apprendrons qu'il s'agissait d'un simple changement de fusible ! ! !

La coupole de l'Observatoire de Lille, vue de la terrasse. - 27.9 ko
La coupole de l'Observatoire de Lille, vue de la terrasse.
Alain, Sylvain, Pascal, Georges et André.

Jean-Paul arrive tout juste pour le début des observations.

Premier sujet pointé M13  : l'Amas Globulaire dans la Constellation Hercule. La lunette montre d'emblée toute sa puissance. Il apparaît à l'oculaire de 40mm ( G=150X ) très bien défini et les étoiles sont parfaitement séparées. Nous testons différents oculaires et différents grossissements.

André en pleine manipulation - 22.9 ko
André en pleine manipulation

La 2ème sujet pointé M57 dans la Lyre : une nébuleuse planétaire qui se distingue très bien à l'oculaire. On y voit sa forme légèrement oblongue et quelques détails dans la couronne.

Puis nous tentons M27 dans le Renard, mais nous échouons, le ciel trop lumineux à cause de la Lune, ne nous permet pas de voir l'Haltère ou le Diabolo.

Le sujet principal, MARS est retenu pour la capture d'images numériques. Les conditions ne sont pas tout à fait favorables, mais acceptables ( gêne lumineuse due à une Lune très présente et à des turbulences ).

Les derniers réglages pour photographier Mars - 18.6 ko
Les derniers réglages pour photographier Mars

La capture s'effectue avec une Vesta Pro non modifiée. Cinq films sont réalisés avec la complicité d'André AMOSSÉ pour la mise au point à l'aide d'un disque de Hartmann à trois trous. Ce système s'avére très efficace mais difficile à maîtriser… Nous utilisons également un filtre BAADER UV + IR Réf 1352, aimablement prêté par Jean-Paul MIANNAY de la Boutique Scientifique à Arras.

Photo de Mars : Alain Doring - 4 ko
Photo de Mars : Alain Doring
Mars à 3H38 image compositée sous IRIS avec un léger wavelet, réglage gamma, couleurs et contraste.

On peut remarquer un léger chromatisme du côté éclairé par le Soleil. La mise au point peut être améliorée, c'est un premier contact. Les autres essais avec une Webcam 'Compro PS39', s'avèrent infructueux à cause des difficultés de mise au point et du jour qui commence à poindre.

Nous souhaitons adresser un grand MERCI à André AMOSSÉ pour nous avoir permis l'accès à cet Observatoire et à cette superbe lunette. Nous n'avons qu'une envie, celle de revenir pour de l'imagerie planétaire et pour balayer les principaux objets de Messier, à l'aide d'une Webcam modifiée pour le ciel profond.



Imprimer cet article




Auteur :


Pascal FOUQUET

0
 



0  




LOGO SPIP | Nos coordonnées | Sommaire | Résumé long | Plan du site | Statistiques | Rédaction |