Nos coordonnées
Club Astronomique de la Région Lilloise
Vous êtes ici : > Le club > Les sorties et rencontres du CARL






Compte rendu d'observation du 18 décembre 2003 à la lunette de l'observatoire de Lille

Popularité : 14 %


Publié le : mardi 20 janvier 2004, par  Stéphane RAZEMON





Dans la même rubrique :

Compte Rendu d'Observation Astronomique du 29 janvier 2011
ESPAÑA 03 OCTOBRE 2005 : El eclipse
L'éclipse solaire vue de la .....Libye : Alain-Jo Motte
L'ISS devant le Soleil
La visite du Musée des Arts et Métiers, à Paris.
Le champ du Feu dans les Vosges.
Le Marathon Messier
Les sorties du CARL :
Mars à l'Observatoire de Lille.
Observation du passage de l'ISS devant le Soleil du 29 mai 2010.
Sortie club : Nuit Astro de Grévillers
Visite de l'exposition Arago à Paris ...

Rubriques voisines :

La vie privée du CARL
Nos activités
Nos outils



Nuit du jeudi 18 au vendredi 19 décembre 2003

Etaient présents : André Amossé, Abdel Adjadj, Marcel Bianchi, Bernard Bouillon, Alain Limoisin, Stéphane Razemon

Dans le cadre du partenariat Université de Lille I, Forum des Sciences de Villeneuve d'Ascq, la lunette est mise à disposition de clubs et associations pour effectuer des observations et travaux.

La météo est stable depuis 48 heures, ciel totalement dégagé, légère turbulence atmosphérique d'altitude, température à 0°C ou -1°C Le programme de la soirée est avant tout axé sur Saturne qui arrive bientôt à l'opposition. André nous accueille à 22h à l'observatoire. Il a effectué la mise en température de la coupole et de la lunette. Il présente l'instrument à ceux qui n'ont pas encore eu l'occasion de venir.

Saturne passant au méridien à 1h45 légale, nous jetons tout d'abord un coup d'œil à M42 avec un oculaire de 32mm ce qui nous donne tout de même un grossissement de 188x. Le trapèze est largement résolu ainsi que les quelques petites étoiles qui y sont contenues. Même à ce grossissement, la nébuleuse est visible.

André tente de pointer M1. Au bout de quelques minutes, même avec renfort d'une carte, il faut se rendre à l'évidence, la nébuleuse n'est pas visible.

Nous allons ensuite sur Saturne. Avec un grossissement de 188x, la planète est bien définie mais elle est trop lumineuse pour y voir du détail. Une légère diffusion lumineuse entoure la planète, elle est probablement due à l'objectif de la lunette qui a accumulé de la poussière. Plusieurs satellites sont visibles : Titan, Rhéa, Téthys, Dioné. Encelade est plus difficilement vu. Japet, plus excentré est à priori repéré. L'oculaire de 17mm (353x) nous montre les détails de Saturne, elle est encore assez lumineuse. L'oculaire de 10mm (600x) nous montre une très grande image, suffisamment lumineuse, avec de nombreux détails. La légère turbulence atmosphérique nous empêche de voir la division de Encke. Quelques captures webcam sont réalisées avec et sans filtre anti IR-UV avec une toUcam pro. Quelques images + dark sont également réalisées avec une Vesta pro modifiée longue pose pour avoir les satellites proches. Encelade devient facilement visible et Mimas, très proche de Saturne est discernable.

L'astéroïde Céres est aujourd'hui en conjonction serrée à 17 minutes d'arc de Pollux. Nous y jetons un coup d'œil. Le pouvoir séparateur de la lunette permet théoriquement de le voir comme un disque et non ponctuellement. Un grossissement de 600x est appliqué. L'image est effectivement assez planétaire, sans scintillement. Le calcul ultérieur nous donne, à ce grossissement, un diamètre apparent de près de 7 minutes d'arc, ce qui est perceptible à l'œil. Une trentaine d'images webcam + dark sont réalisées avec une Vesta pro modifiée.

Juste au dessus se trouve Castor qui est une étoile double dont les composants 2m et 2,9m sont séparés de 3,12 sec d'arc. En réalité le système est triple, mais nous n'avons pas recherché le troisième composant 9,1m. Un petit film et deux images webcam sont réalisées en arrêtant le suivi entre les deux. Cela devrait permettre de mesurer la séparation angulaire et l'angle de position.

Résultats des mesures : La séparation angulaire est mesurée à 4,12 sec d'arc et l'angle de position à 61°. Après vérification sur le Washington double star catalog, la séparation était de 4,1 sec d'arc et l'angle de 64° en 2002. Les éphémérides du Sixth Catalog of Orbits of Visual Binary Stars nous donnent pour 2003, 62,1° et 4,106 sec d'arc. Pour 2004, les valeurs sont de 61,3° et 4,187 sec d'arc. Résultat inespéré !

Nous retournons sur Saturne qui est maintenant proche du méridien. L'image paraît meilleure. Une dernière capture webcam est réalisée.

En fin de soirée, nous pointons Jupiter qui est malheureusement encore assez basse sur l'horizon au 17mm (353x). L'image n'est pas très belle mais nous permet de voir nettement l'ombre de Ganymède sur la planète. La grande tâche rouge, qui est déjà en périphérie, est peut-être devinée à droite. Une capture webcam est tout de même réalisée.

Nous terminons l'observation vers 2h30. Merci à André qui nous a accueilli.



Imprimer cet article




Auteur :



Stéphane RAZEMON

0
 



0  




LOGO SPIP | Nos coordonnées | Sommaire | Résumé long | Plan du site | Statistiques | Rédaction |