Nos coordonnées
Club Astronomique de la Région Lilloise
Vous êtes ici : > Techniques > Infos utiles






C'est plus loin qu'on ne le pense !

Popularité : 12 %


Aaah...nos jeunes années !


Et l'expansion de l'Univers...qu'en faites-vous ?

Publié le : samedi 14 mai 2011, par  Xavier CHENU





Dans la même rubrique :

Astres aplatis ou déformés
Coordonnées de quelques lieux du Nord de la France
Le ciel au printemps à l'oeil nu ou aux jumelles
Le ciel l'hiver à l'oeil nu ou aux jumelles

Rubriques voisines :

Logithèque



-  D'abord, disons-le tout net pour ceux pour qui cela ne serait pas encore clair : une année-lumière n'est pas une unité de temps mais une unité de distance, na !

C'est tout simplement la distance parcourue par la lumière pendant une année. Elle équivaut, en valeur arrondie, à 300 000 kilomètres par seconde. Allez, je vous dispense du calcul, ça fait 9640 milliards de kilomètres en un an, pour être le plus précis possible.

-  C'est trés pratique de calculer comme ça, vous ne trouvez pas ? Cela nous permet de savoir tout de suite le temps mis par la lumière pour nous parvenir d'un objet céleste.

Pour quelques astres familiers cela donne : la Lune à plus d'une seconde-lumière (384000km en moyenne), le Soleil à 8 minutes-lumières ou encore la galaxie d'Andromède (vous savez celle qui veut nous rentrer dedans)à 2,3 millions d'années-lumière. Et même s'il s'agit d'une galaxie par exemple située à dix millions d'années-lumière, la lumière que nous recevons de cette galaxie a mis dix millions d'années pour nous parvenir. Cela, parce que ces objets cités sont proches de nous. Et oui, c'est rien du tout dix millions d'années à côté de l'âge de l'univers estimé à 14 milliards d'années ! A cette distance de dix millions d'années-lumière l'expansion de l'Univers qui éloigne cette galaxie de la Voie lactée est négligeable.

Imaginez maintenant un objet distant de 200 millions d'années-lumière...là, ce n'est plus la même chose. L'expansion de l'Univers doit être prise en compte. Cette fois-ci, la distance de cet objet est numériquement plus grande que le temps mis par sa lumière pour arriver jusqu'à nous.

Autre exemple, la lumière d'une galaxie, emportée par l'expansion de l'Univers, et située à 47 milliards d'années-lumière, a été émise alors qu'elle se trouvait à 14 milliards d'années-lumières, soit la plus grande distance qu'a pu parcourir la lumière pendant l'existence de l'Univers. Donc,en réalité, on peut observer beaucoup plus loin dans l'Univers qu'on ne le pense...et toc !



Imprimer cet article




Auteur :


Xavier CHENU

0
 



0  




LOGO SPIP | Nos coordonnées | Sommaire | Résumé long | Plan du site | Statistiques | Rédaction |