Nos coordonnées
Club Astronomique de la Région Lilloise
Vous êtes ici : > La Pollution lumineuse






Le Pic du Midi : une réserve internationale de ciel étoilé

Popularité : 18 %


Publié le : lundi 6 juillet 2009, par  Didier CAULIER





Dans la même rubrique :

Association Nationale pour la Protection du Ciel Nocturne
Eteignez les lumières, on ne voit plus les étoiles !
Eviter la Pollution Lumineuse
La pollution lumineuse, prit en compte dans le projet de loi du Grenelle de l'environnement.
La pollution lumineuse : 12 octobre 2013, le jour de la Nuit 2013 à Lille.
Le 21 mars, la Mairie de Lille- Centre propose une conférence-débat sur la pollution lumineuse
Les solutions techniques existent
Lumière artificielle, attention danger !
Pollution lumineuse : problèmes et remèdes
Proposition de loi pour lutter contre les pollutions luminueuses.
La lumière dans la ville



Pour lutter contre la pollution lumineuse et continuer d'observer les astres, l'observatoire du Mont-Mégantic à 250 km de Montréal s'est doté d'une « réserve de ciel étoilé » de 5500 Km2. Cette première mondiale a inspiré d'autres observatoires, dont celui du Pic du Midi.

L'exemple canadien

L'observatoire du Mont-Mégantic a été construit en 1978, à la frontière des Etats américains du New Hampshire et du Maine. Sa coupole surplombe à 1100 mètres les montagnes des Appalaches et abrite un télescope dont le miroir de 1,60 mètre de diamètre en fait le plus important de l'est de l'Amérique du Nord.
L'Observatoire du Mont-Mégantic - 21.1 ko
L'Observatoire du Mont-Mégantic

Avec une pollution lumineuse croissante depuis le début des années 1990, les astronomes canadiens ne pouvaient plus mener correctement leurs recherches et l'avenir de l'observatoire était sérieusement compromis. Face à cette situation, les autorités locales et les astronomes ont décidé en 2003 de diminuer les émissions lumineuses environnantes. En cinq ans, elles ont été réduites de 25%.

Aujourd'hui, le site est la "première réserve de ciel étoilé", selon l'International Dark-Sky Association (IDA) qui labellise des sites ayant un paysage nocturne exceptionnel et qui se donnent les moyens de le sauvegarder. Pour y parvenir, de nouveaux réglements municipaux ont été adoptés : dans un rayon de 25 kilomètres, les ampoules des éclairages extérieurs ont été remplacées au profit de modèles mieux adaptés, émettant moins de rayons infrarouges. La réglementation a également été changée dans un rayon de 25 à 50 km, de telle sorte que tout remplacement d'éclairage ou d'ampoule respecte la réserve de ciel étoilé.

Une première en Europe

Lorsque l'observatoire du Pic du Midi a été construit à 2 877 m d'altitude, la voûte était encore vierge. Malheureusement, depuis vingt ans, les lumières parasites ont envahies les environs du site.
Le Pic du Midi - 40 ko
Le Pic du Midi

C'est pour tenter de stopper la progression de ces nuisances que la course au label « réserve internationale de ciel étoilé » a été lancée officiellement le 11 juin 2009 en présence de l'astrophysicien Hubert Reeves, connu également pour son engagement écologique.

L'association PIRENE (PIc du midi REserve Nuits Etoilés) créée en octobre 2008, est à l'origine du projet. Autour de son Président François Colas, astronome à l'Observatoire de Paris, elle regroupe toutes les énergies et compétences afin de mener à bien ce projet. Elle bénéficie du précieux soutien d'Hubert Reeves qui après le succès de la création de la réserve du Mont-Mégantic, a décidé de renouveler l'expérience et de suivre le projet Pic du Midi.
Le télescope Bernard Lyot du Pic du Midi équipé d'un miroir de 2 mètres de diamètre - 50.8 ko
Le télescope Bernard Lyot du Pic du Midi équipé d'un miroir de 2 mètres de diamètre

Le Principe d'une réserve

Une réserve internationale de ciel étoilé est un espace de grande dimension où le ciel est d'une qualité exceptionnelle, faisant ainsi l'objet d'une protection à des fins scientifiques, éducatives, et culturelles. Elle comporte une zone centrale et une zone périphérique.
La pollution lumineuse depuis le Pic du Midi - 17.4 ko
La pollution lumineuse depuis le Pic du Midi

PIRENE propose pour initier le projet une zone centrale d'environ 50 km² centrée sur le Pic du Midi et son observatoire dans laquelle aucune lumière ne sera tolérée. Dans la zone périphérique d'un rayon d'environ 15 km, les communes concernées devront s'engager à réduire la pollution lumineuse. Parallèlement, une zone beaucoup plus vaste d'environ 50 km de diamètre est également concernée par le projet.

Zone de 50 Km de diamètre autour du Pic du Midi - 40.4 ko
Zone de 50 Km de diamètre autour du Pic du Midi

L'obtention de la certification ne sera possible que si un ensemble de mesures est adopté pour freiner l'accroissement de la pollution lumineuse et à terme la diminuer. Les élus se verront fixer un cahier des charges avec des objectifs précis afin de « mieux éclairer ». L'IDA effectuera régulièrement un certain nombre de mesures prouvant qu'il y a une réelle diminution des flux lumineux.

Le projet qui s'étalera sur plusieurs années a déjà obtenu le soutien du conseil régional de Midi-Pyrénées, du conseil général des Hautes-Pyrénées et des communes de Tarbes, Lourdes, Bagnères, Barèges, Lannemezan et Toulouse.

La création de cette réserve sera bientôt un formidable atout pour ce site exceptionnel.

L'Observatoire du Pic du Midi - 41 ko
L'Observatoire du Pic du Midi

Liens :

Association PIRENE : http://www.pirene.eu/

Association IDA : http://www.darksky.org/

Observatoire du Pic du Midi : http://bagn.obs-mip.fr/



Imprimer cet article




Auteur :


Didier CAULIER

0
 



0  




LOGO SPIP | Nos coordonnées | Sommaire | Résumé long | Plan du site | Statistiques | Rédaction |